Histoire de la ville

Billy-Berclau est une commune située aux marches du département du Pas-de-Calais (62) et du Nord (59). Elle faisait autrefois partie des deux provinces de l’Artois et des Flandres.

Histoire en vidéo

Histoire de la commune

En 1024, l’ancien chevalier Leduin, Seigneur de l’endroit, devenu abbé de l’opulante abbaye St Vaast d’Arras, fonda la prévôté de Berclau, construite au nord de Billy. Elle était située dans une île formée par le canal de La Bassée et de la Deûle. Le domaine était entouré de prairies (berre) et de clôture (clausum). Il était particulièrement propice à la culture et à l’élevage. Les terres furent défrichées; un énorme travail fut le lot quotidien des premiers moines bénédictins de Berclau.

Leduin, devenu Supérieur de St Vaast, fit don à la petite commune de moines d’une de ses prises de guerre : la tête de St Jacques Le Majeur, qui figurait jusqu’alors au sein des trésors de l’église St Pierre d’Arras. Des pélérinages commencèrent. D’abord assez discrets, ils ne tardèrent pas à gagner une importante notoriété qui ne faiblit pas pendant près de 140 ans.

Dès lors la population du village s’accrut et l’on vit naître le hameau de Noeuvecourt, nom donné du fait de la rivière qui le traversait de part en part. Il devint au fil des siècles Noeuvecourt les Berclau, que les habitants généralisèrent en Berclau ainsi que le montre la donation d’une terre faite devant le prévôt par Jeanne et Pierre Queva en 1725 afin d’ériger une chapelle près du village de Noeuvecourt “vulgairement appelé Berclau”.

Armoiries de la commune

Ornements extérieurs : l’écu est soutenu à dextre et à senestre par des gerbes de roseaux de sinople et croisées en sautoir La croix de guerre 1914-1918, au naturel, est appendue en pointe de l’écu.